We analyze the anonymised information of our users to better match our offer and website content to your needs. This site also uses cookies to, for example, analyze traffic on the site. You can specify the conditions for storage or access of cookies in your browser.
Featured

Cornelio Sommaruga, une trilogie pour le CICR

May 4th, 1987
Télé Journal

Nommé en 1987 à la présidence du CICR, Cornelio Sommaruga affirme dans cette interview au Télé journal la ligne qu'il veut soutenir. Elle défend invariablement les victimes et repose sur une trilogie, selon ses mots: «constance, rigueur et humilité».

Cornelio Sommaruga insiste également sur la nécessité d'une politique d'information du CICR qui doit «agir et non seulement réagir», une ligne qu'il mettra en pratique notamment dans la reconnaissance publique des erreurs et des omissions du CICR durant la Deuxième Guerre mondiale.

Né à Rome le 29 décembre 1932, d'origine tessinoise, Cornelio Sommaruga a fait des études de droit à Zurich, Paris et Rome avant débuter sa carrière dans la banque, en 1957. Trois ans plus tard, il entre au Département politique fédéral (Affaires étrangères) et occupe différents postes diplomatiques à La Haye, Bonn et Rome. S'en suit une carrière dans les affaires économiques, Cornelio Sommaruga sera notamment sous-secrétaire général de l'AELE en 1973, puis membre de la direction de l'Office fédéral des affaires économiques extérieures (en 1976) et secrétaire d'Etat aux affaires économiques extérieures en 1984. Durant cette période, il préside la 32e session de la Commission économique pour l'Europe de l'ONU (1977-1978).

Le CICR renforcé

Cornelio Sommaruga est élu membre du CICR en 1986 dont il assume dès l 'année suivante la présidence. Le CICR entre alors dans une période où son rôle et ses capacité d'action sont renforcés. Cornelio Sommaruga défend avec constance le droit international humanitaire, il prendra d'ailleurs ouvertement position contre les mines antipersonnel et les armes aveuglantes. Ses efforts ont finalement permis aux États membres d'adopter le traité d'Ottawa en 1997, qui interdit les mines terrestres antipersonnel.

Membre du Groupe d'étude sur les opérations de paix des Nations Unies et président de nombreuses associations, dont la Fondation Karl Popper, le Centre international de déminage humanitaire et l'Association internationale Initiatives et changement, Cornelio Sommaruga a également assuré la présidence, entre 2004 et 2005, de l'Institut de hautes études internationales de Genève (2004-2005). Il s'éteint à Genève, le 18 février 2024.

You need to be signed in to post comments
No comments yet
Feb 19th, 2024
16 views
0 likes
0 favorites
0 comments
0 galleries
00:01:34
Already 47 media associated with the 1980-1989
Editorial partners :
Support partners:
648
165
© 2024 by FONSART. All rights reserved. Designed by High on Pixels.