We analyze the anonymised information of our users to better match our offer and website content to your needs. This site also uses cookies to, for example, analyze traffic on the site. You can specify the conditions for storage or access of cookies in your browser.
Featured
La diplomatie par les mots

La diplomatie par les mots

1932
Pascal Praplan
Archives des Nations Unies à Genève

Les dîners officiels ne sont pas seulement le lieu de tractations diplomatiques. Ils font également se rencontrer des personnalités hors du commun, comme sur cette image prise en 1932, lors de la Conférence pour la réduction et la limitation des armements. L’orateur, Pablo de Azcárate y Flórez, a voué sa vie aux institutions internationales. Après des études de droit aux Universités de Saragosse et de Madrid, il est chargé de mission parlementaire en France et en Angleterre avant de rejoindre, en 1922, la Section des minorités de la Société des Nations (SdN). Il y défend entre autres les droits de la minorité hongroise en Roumanie et ceux des juifs résidant dans la région des Carpates (1).

Pablo de Azcárate y œuvre si bien qu’il prend la direction de la Section en 1930, avant d’être nommé secrétaire général adjoint de la SdN en février 1933 (2). En 1936, on lui confie le poste d’ambassadeur d’Espagne à Londres, puis, à partir de 1948, il reprend ses activités diplomatiques au sein de l’Organisation des Nations-Unies (ONU) dont il préside le Comité pour la trêve en Palestine (3), négociant avec toutes les parties. Il mettra encore toutes ces expériences en écritures et conférences diverses avant de mourir à Genève en 1971…

A droite de notre homme, sur la photographie, se tient un personnage tout aussi remarquable : l’américaine Mary Woolley est la seule femme parmi les délégués à la Conférence pour la réduction et la limitation des armements à Genève. Mais cette pacifiste et spécialiste en éducation en a l’habitude : elle est la première femme admise à la Brown University de Providence et, avec une consœur, à y obtenir un diplôme en 1894 (4). Elle est également la première sénatrice de la Phi Beta Kappa Society (5).

Mme Woolley va enseigner au Wellesley College avant de prendre la présidence du Mount Holyoke College en 1901, poste qu’elle va occuper jusqu’en 1937, développant considérablement l’établissement. Parallèlement, elle s’engage activement pour le suffrage féminin et l’égalité des droits entre les sexes. Elle participe également à des missions à l’étranger et à des conférences internationales majeures, ce qui amène très probablement le président Herbert Hoover à la dépêcher à Genève en 1932 (6).

Légende photo: Sur cette photographie prise en 1932, lors d'un dîner officiel, Pablo de Azcárate y Flórez - qui sera nommé Secrétaire général adjoint de la Société des Nations l'année suivante - tient un discours en présence de Mary Woolley (à droite), déléguée des Etats-Unis à la Conférence mondiale du désarmement. Archives des Nations Unies à Genève.

Références:

  1. Elena Aguado Cabezas, Pablo de Azcárate y Flórez, Real Academia de la Historia (dbe.rah.es/biografias/7284/pab...).
  2. Journal de Genève du 6 février 1933, p.1.
  3. Elena Aguado Cabezas, op. cit.
  4. « Mary Emma Woolley », Encyclopedia Britannica, 1 Sep. 2022, britannica.com/biography/Mary-...
  5. Prestigieuse société académique américaine fondée en 1776, cf. pbk.org
  6. ascdc.mtholyoke.edu/exhibits/s...
You need to be signed in to post comments
No comments yet
Feb 21st, 2023
103 views
1 like
0 favorites
0 comments
0 galleries
Already 45 media associated with the 1930-1939
Editorial partners :
Support partners:
653
168
© 2024 by FONSART. All rights reserved. Designed by High on Pixels.