We analyze the anonymised information of our users to better match our offer and website content to your needs. This site also uses cookies to, for example, analyze traffic on the site. You can specify the conditions for storage or access of cookies in your browser.

Les codes des banquets diplomatiques Featured

March 1st, 2023
Claude
geneveMonde

Photo de couverture: dîner organisé au Palais des Nations réunissant le Secrétaire Général des Nations Unies, Ban Ki-mon, et les chefs des différents organismes des Nations Unies siégeant à Genève, 19 janvier 2016, UN Photo/Rick Bajornas

Autour de la table des diplomates, il est question aussi bien des règles du protocole que des conditions de la sociabilité entre délégations ou le rapport de force des puissances. Les banquets sont également l’occasion de nouer de nouvelles relations et de négocier des accords, loin des arènes internationales officielles.

Sous les aspects d’une vie mondaine codifiée – la disposition autour de la table nécessite de subtils équilibres – les banquets donnent à voir des enjeux de pouvoirs et de concurrence entre diplomates; les femmes y obtiennent une forme de visibilité, d’abord comme épouse avant d’être elles-mêmes reçues à l’égal des hommes dans leur fonction diplomatique ou politique. De leur côté, les associations et la société civile utilisent les banquets pour faire avancer leur cause.

Il existe une façon de filmer les banquets, quand ils sont ouverts aux journalistes. Le cadrage porte autant sur l'orateur - il prend généralement la parole à un pupitre surélevé - que sur des visages attentifs dans l'assemblée. Il s'agit d'appuyer par l'image l'importance du propos - même enrobé d'humour - et l'adhésion de la salle. Le discours du banquet évoque donc les pouvoirs de la parole. C'est un outil de pouvoir politique, une preuve et une promesse d'action qu'il convient de filmer de façon à en rendre l'importance.

Nous avons retenu dans les Archives de la RTS deux extraits illustrant aussi bien la manière de filmer que l'importance du discours, quel que soit le contexte de son expression.

Dans le premier extrait daté du 25 septembre 1997, Flavio Cotti, chef du Département des Affaires étrangères est en visite à Londres. Il est l'invité d'honneur du banquet de l'Holocaust Educational Trust, organisme perpétuant la mémoire du génocide.

Les archives de la RTS
Flavio Cotti au banquet de l'Holocaust Educational Trust, à Londres
September 26th, 1997

Alors que la question des fonds en déshérence a engendré de fortes tensions entre le Congrès juif mondial et la Suisse, le ministre se prête à un exercice délicat. Il rappelle l'engagement de la Suisse à se confronter à son passé et le travail déjà entrepris pour éclaircir le rôle des banques dans le blanchiment de l'or nazi.

Tout autre est le contexte du second extrait, tiré de l'émission Destin de la RTS diffusée le 18 mai 1981. Il s'agit d'un discours de Henry Kissinger, ancien Secrétaire d'Etat américain, tenu lors d'un banquet aux Etats-Unis. Devant une salle acquise, Henry Kissinger fait preuve d'humour - un classique du discours aux Etats-Unis - avant d'évoquer des questions géostratégiques.

Les archives de la RTS
Henry Kissinger à un banquet
May 18th, 1981

Orateur, invités, journalistes... les codes de chacun se jouent dans des moments de convivialité formatés. Après tout, le banquet avec des diplomates n'est qu'une façon parmi d'autres de faire de la diplomatie.

You need to be signed in to post comments
No comments yet
geneveMonde
306 contributions
Mar 1st, 2023
104 views
1 like
0 favorites
0 comments
0 galleries
Editorial partners :
Support partners:
653
168
© 2024 by FONSART. All rights reserved. Designed by High on Pixels.