We analyze the anonymised information of our users to better match our offer and website content to your needs. This site also uses cookies to, for example, analyze traffic on the site. You can specify the conditions for storage or access of cookies in your browser.

Un quai pour un président: le quai Wilson Featured

July 4th, 1924
Sarah Pflug

Ce récit fait partie d'une série consacrée aux rues de Genève dont le nom se réfère à des personnalités qui ont fait la Genève internationale.

Le Quai Wilson, sur la rive droite

Le Président Wilson, né en 1856, est surtout connu grâce à son programme en quatorze points pour établir une paix universelle, juste et durable, et comme artisan de la création de la Société des Nations (SDN), en 1919, première étape charnière de cet ambitieux programme. Elu président des Etats-Unis en 1912, Wilson décide de l’entrée en guerre de son pays aux côtés des Alliés en 1917. C’est lors de la Conférence de Paris, dans le cadre de vives discussions avec Gustave Ador et William Rappard, que Wilson décide l’installation de la Sociétés des Nations à Genève. Logé à l’Hôtel National (construit en 1875), renommé Palais Wilson en 1924 après le décès de Wilson, le secrétariat de la SDN déménage en 1936 au Palais des Nations, avant de sombrer dans les préludes de la Deuxième Guerre mondiale. Sur les ruines de la SDN, est créée l’ONU en 1946.

Datant de 1860, l’ancien Quai du Léman bénéficie de travaux d’aménagement et d’agrandissements, impliquant la création d’un nouveau Quai du Mont-Blanc au début du XXe siècle. Grâce à la destruction des remparts et des fortifications, une nouvelle vue sur le Mont-Blanc s’ouvre depuis les bords de la rade genevoise. Le tronçon du futur Quai Wilson est construit entre 1911 et 1915.

"L'épée de l'Amérique dans le plateau de la balance"

Cette artère a été renommée Quai Président-Wilson sur demande du Conseil administratif de la Ville de Genève, adressée au Conseil d’Etat genevois. Cette demande est formulée à la suite d’une séance du Conseil administratif du 12 février 1924, lors de laquelle le conseiller administratif Dr Oltramare fait le discours suivant :

« Messieurs les Conseillers, nos autorités fédérales et cantonales ont rendu un juste hommage à la mémoire du président Wilson, récemment décédé, en adressant à sa famille et à son pays, leurs respectueuses condoléances. Le Conseil administratif de la Ville de Genève estime convenable que celle-ci honore de son côté le grand homme politique qui fut un jour l'arbitre des destinées du monde. Nous ne devons pas oublier, en effet, que c'est par son intervention que prit fin la Grande Guerre, le jour où il décida de jeter l'épée de l'Amérique dans le plateau de la balance. Mais c'est surtout le rôle qu'il a joué dans l'après-guerre, que nous tenons à souligner. Il fut, en effet, le réalisateur de cette grande idée, longtemps caressée (sic) par des philanthropes idéalistes : la Société des Nations. Bien plus, c'est en grande partie à son influence que notre ville a dû d'être choisie, à notre entière satisfaction, comme le siège de cette Société. Sans avoir encore eu le temps de fixer son choix, qui devra être judicieux et raisonné, le Conseil administratif m'a chargé de vous communiquer ce soir cette décision de principe. (Approbations unanimes) » (1) .

Claude Zurcher
Portrait de Woodrow Wilson, 28e président des Etats-Unis, initiateur de la Société des Nations (photo: Bibliothèque du Congrès)
Portrait de Woodrow Wilson, 28e président des Etats-Unis, initiateur de la Société des Nations (photo: Bibliothèque du Congrès)

Dans le compte-rendu de l’administration municipale de la Ville de Genève pendant l’année 1924, on y lit : « Le 4 juillet, il a été procédé à l'inauguration du quai Président Wilson (ancien quai du Léman), en présence de M. le Secrétaire général de la Société des Nations, Sir Eric Drummond entouré de ses principaux chefs de services, de M. le Consul général des Etats-Unis d'Amérique, des Autorités cantonales et municipales et d'autres personnalités et de représentants de la presse. Des discours ont été prononcés par M. Marius Stoessel, Président du Conseil administratif, Sir Eric Drummond et M. le Consul général des Etats-Unis d'Amérique. A l'issue de cette cérémonie, une réception a été offerte par Sir Eric Drummond dans les Jardins du Secrétariat. Une plaque commémorative a été placée par les soins de l'Association des Intérêts de Genève contre le mur de la terrasse du Palais des Nations » (2).

Liens et sources

  • https://noms-geographiques.app.ge.ch/
  • https://www.geneve.ch/fr/quai-wilson
  • Dictionnaire des rues de Genève, Jean-Paul Galland, avec la collab. d'Armande Berger, préface d'Olivier Reverdin, Genève : Promoédition, 3e édition, 1988, p. 135.
  • Itinéraire de la paix dans les rues de Genève = Itinerary for peace in the streets of Geneva, Roger Durand, Christiane Dunant, Tony Guggisberg, Association "Genève : un lieu pour la paix", Grand-Lancy, 2002, p. 66-67

Notes

  1. Mémorial des séances du Conseil municipal de la Ville de Genève, séance du mardi 12 février 1924, p. 529 sur archivescacm.geneve.ch/archive..., consulté le 26 mai 2023.
  2. archivescacm.geneve.ch/archive..., consulté le 26 mai 2023, p. 18-19.
You need to be signed in to post comments
No comments yet
Sarah Pflug
8 contributions
Jul 11th, 2023
107 views
2 likes
0 favorites
0 comments
1 gallery
Editorial partners :
Support partners:
674
177
© 2024 by FONSART. All rights reserved. Designed by High on Pixels.