We analyze the anonymised information of our users to better match our offer and website content to your needs. This site also uses cookies to, for example, analyze traffic on the site. You can specify the conditions for storage or access of cookies in your browser.
Featured
00:00:00
00:14:08

Entretien avec Jacques Moreillon (2/4): doctrine, guerres de libération et crédibilité du CICR

January 11th, 2023
geneveMonde

Le 11 janvier 2023, l'équipe de geneveMonde.ch a rencontré Jacques Moreillon, ancien délégué et ancien directeur du CICR. Il nous a reçus chez lui, à Chavannes-de-Bogis, pour nous parler de l'histoire des Conventions de Genève et du droit international humanitaire.

Dans ce deuxième épisode, Jacques Moreillon, évoque la période des années 1970, un moment charnière dans l'histoire du CICR. En 1975, Jacques Moreillon succède à Jean Pictet et devient Directeur du Département de la Doctrine et du Droit du CICR. Dans cette nouvelle fonction, il transforme les pratiques de l'organisation tout en continuant à promouvoir l’idée d’un lien nécessaire entre l’expérience du terrain et la rédaction des conventions internationales.

Deux ans plus tard, le Conférence internationale du CICR adopte les deux protocoles additionnels,un moment important dans l'histoire du droit international humanitaire. L’enjeu de cette conférence était double. Premier objectif, faire reconnaitre les guerres de libération ou de décolonisation comme des guerres opposant deux Etats, donc des guerres internationales, un point central des revendications des pays dits du Tiers Monde. Selon le premier protocole, « les conflits armés dans lesquels les peuples luttent contre la domination coloniale et l’occupation étrangère et contre les régimes racistes dans l’exercice du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes » doivent eux aussi être considérés comme des conflits armés internationaux.

Le deuxième objectif des protocoles additionnels était de limiter au maximum les effets des conflits armés sur les populations civiles (femmes, enfants, réfugiés). Les protocoles additionnels renforcent la protection octroyée aux victimes des conflits armés internationaux et non-internationaux. Ils prévoient des dispositions notamment sur l’interdiction des bombardements sur des cibles civiles ou sans discrimination. Un point qui n’avait pas été abordé en 1949.

Légende photo : Jacques Moreillon, 24 janvier 1986. © Béatrice Plantier, photographe. Archives du CICR

Pour écouter l'épisode 3, cliquez ici.

You need to be signed in to post comments
No comments yet
geneveMonde
306 contributions
Jan 19th, 2023
127 views
0 likes
0 favorites
0 comments
1 gallery
00:14:08
Editorial partners :
Support partners:
653
168
© 2024 by FONSART. All rights reserved. Designed by High on Pixels.