We analyze the anonymised information of our users to better match our offer and website content to your needs. This site also uses cookies to, for example, analyze traffic on the site. You can specify the conditions for storage or access of cookies in your browser.
Featured
00:00:00
00:29:24

Entretien avec Myriam Piguet sur les  femmes dans la Genève internationale

October 14th, 2022
Véronique Stenger & David Glaser
geneveMonde

Myriam Piguet est historienne, doctorante au département d'histoire du Global Studies Institute à l'Université de Genève, depuis septembre 2018. Elle est titulaire d'un master en "Histoire internationale et globale" de l'Université d'Aarhus (Danemark) et d'une licence en histoire de l'Université libre de Bruxelles.

geneveMonde
Myriam Piguet, historienne
2022
Myriam Piguet, historienne

Elle prépare actuellement une thèse de doctorat explorant les carrières des femmes dans les Secrétariats généraux de la Société des Nations et des Nations unies, sous la supervision de Sandrine Kott (UNIGE) et Monika Baar (Univ. Leiden). Elle a participé au projet 100Elles* à Genève, qui visait à proposer des noms de rue alternatifs pour un meilleur équilibre entre les genres.

Dans cet entretien, Myriam Piguet passe en revue plusieurs événements qui symbolisent l'évolution de la place dans les organisations internationales depuis la création de la Société des Nations en 1919, notamment avec la publication de la Charte des Nations unies qui stipule "qu'aucune restriction ne sera imposée par l'Organisation des Nations unies à l'accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires." L'historienne nous précise dans cet entretien que la réalité est assez éloignée de la Charte des Nations unies. Au début de la Société des Nations, on ne comptait que 5% de femmes dans des statuts de fonctionnaires internationales.

geneveMonde
Adrienne Avril de Sainte-Croix, déléguée des associations féminines internationales à la Société des Nations
1925
Adrienne Avril de Sainte-Croix, déléguée des associations féminines internationales à la Société des Nations

Plusieurs femmes ont néanmoins joué un rôle important dans la Genève internationale pendant la première partie du XXe siècle.

On citera Rachel Crowdy, une Britannique en charge des Affaires sociales de la Société des Nations (de 1919 à 1931). Il y eut aussi Adrienne Avril de Sainte-Croix, Ceza Nabarawi, Alexandra Kollontaï ou encore Rosa Manus.

geneveMonde
La féministe Alexandra Kollontaï, déléguée soviétique à la Société des Nations
1900
La féministe Alexandra Kollontaï, déléguée soviétique à la Société des Nations

Interview réalisée par Véronique Stenger et David Glaser

Pour en savoir plus :

PIGUET Myriam, « Employées à la Société des Nations : carrières et conditions de travail, 1920-1932 »:, Monde(s), N° 19, no 1, 14 juin 2021, p. 51 72.

Piguet, Myriam, Thébaud, Françoise, Genève: carrefour de la mobilisation féminine, dans Hidalgo-Weber, Olga & Lescaze, Bernard (eds), 100ans de Multilateralism à Genève, de la SDN à l’ONU, V.1., Genève, Editions Suzanne Hunter, 2020, p.328-343.

Illustration Rachel Crowdy (Dame Rachel Crowdy, the Principal Commander of the VADs (Art. IWM ART 3205) (cropped) by Austin Osman Spare, 100elles.ch/biographies/rachel...

You need to be signed in to post comments
No comments yet
geneveMonde
286 contributions
Oct 18th, 2022
167 views
1 like
0 favorites
0 comments
0 galleries
00:29:24
Already 163 media associated with the 2020-2029
Editorial partners :
Support partners:
632
159
© 2024 by FONSART. All rights reserved. Designed by High on Pixels.